Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Onde électromagnétique : les risques liés aux nouveaux modèles de compteurs

Pour limiter les risques liées à l’exposition aux ondes électromagnétiques, les consommateurs ont su s’éloigner des lignes à très haute tension et adopter les mesures indispensables pour se préserver de la pollution émanant des antennes relais, des téléphones portables, des bornes WiFi et des dernières générations d’appareils de téléphone mobiles : iPhones, smartphones, tablettes numériques, etc. Mais qu’en est-il des nouveaux modèles de compteurs d’eau et d’électricité ?

Les téléphones portables

Un groupe de travail rassemblant 31 scientifiques du monde entier a réussi à prouver la hausse des risques de tumeurs cérébrales chez les personnes qui utilisent ou ont employé un téléphone mobile 30 minutes par jour durant 10 ans. En tant que directeur de l’étude, le docteur Jonathan Samet a confirmé en mai 2011 que « les preuves scientifiques qui continuent à s’accumuler sont suffisamment solides pour confirmer que l’exposition aux champs électromagnétiques des radiofréquences sont potentiellement cancérigènes pour l’homme ». En réaction, la Cour suprême de cassation italienne a reconnu que l’utilisation excessive de téléphone portable est cancérigène tandis que les élus de la nation Française travaillent sur une proposition de loi sur le sujet.

Les compteurs

Depuis 2009, ERDF a lancé « Linky », des compteurs intelligents capables d’intervenir à distance et calculer les factures sur la base de la consommation réelle. C’est également le cas des modèles de compteur de Véolia Eau lancés en 2011 qui promettent une meilleure maitrise de la consommation. Mais le problème vient de la présence d’ondes électromagnétiques dans ces appareils performants équipés d’antennes magnétiques qui rendent possible les relevés à distance. Des appareils qui peuvent être désinstallés si vous disposez d’un certificat médical qui affirme votre problème d’électro-sensibilité.