Le guide de votre bien-être à domicile

Acouphène

Acouphènes : solutions et traitements

oreille

© Piotr Marcinski - Fotolia.com

Pour traiter les acouphènes, pas de traitement miracle malheureusement… mais différentes thérapies et techniques peuvent diminuer leurs effets gênants.

Les acouphènes correspondent à des bruits objectifs ou subjectifs que le patient entend constamment dans sa tête. Dans plus de 95 % des cas, il est le seul à les entendre, car ces sons « subjectifs » ne proviennent pas de son environnement extérieur. Le patient supporte très mal de devoir s’habituer à ces bruits continuels et il est important pour le médecin d'en déterminer la cause exacte en vue de lui proposer un traitement adapté.

Dans un premier temps, un bilan orthophonique et une IRM permettront de connaitre la nature et la cause de l’acouphène. En général, les acouphènes proviennent d’un trouble fonctionnel et circulatoire de l’oreille interne ou du système auditif central. Les médecins ORL analysent l’étiologie des acouphènes suivant chaque cas et constatent bien souvent une hyperacousie (intolérance au bruit) dans plus de 40 % des malades.

Les différentes solutions

Après le bilan orthophonique, le médecin pourra prescrire plusieurs thérapies en commençant par un traitement médicamenteux agissant sur la circulation sanguine et le système nerveux par la prise de vasodilatateurs ou d’antidépresseurs. Ils permettront dans un premier temps d’atténuer ou de mieux supporter les acouphènes.

Thérapie acoustique d’habituation

Mise au point par le professeur Jastreboff, appelée aussi Titinus Retaining Thérapy ou T.R.T. Elle consiste à des rencontres thérapeutiques suivies par un groupe médical (otorhinolaryngologiste, audiologiste et ergothérapeute) sur une période de 18 mois. Là, le patient saisit mieux les mécanismes de l’acouphène et ses conséquences (comprendre, c’est déjà guérir un peu !), apprend à gérer ses émotions par des techniques de relaxation pour différentier les sons et les apprivoiser. Chaque patient va suivre un apprentissage « d’évitement du silence », s’habituer à porter un générateur de sons blancs et une prothèse auditive.

Thérapie cognitive comportementale

Cette technique de soins psychologiques d’une durée de 3 mois est complémentaire de la thérapie acoustique d’habituation. Elle a pour but d’amener progressivement le patient à gérer ses perceptions auditives par des séances de relaxation et en travaillant sur la diversion de l’attention.

Approches complémentaires

Des traitements efficaces existent et ont révélé des résultats plus qu’encourageants dans la qualité de vie des patients et l’atténuation progressive des acouphènes.

L’hypnothérapie ou autohypnose offre un bon complément aux autres traitements, car cette thérapie permet de favoriser l’inconscient par rapport au conscient et donc d’atténuer l’attention portée aux acouphènes.

L’acupuncture, branche de la médecine traditionnelle chinoise procure un soulagement par une approche complète du malade (plus de 20 % de guérisons).

L’homéopathie offre de vraies solutions avec des traitements suivis sur une longue période.

L’électrothérapie aide le patient et diminue de manière significative les acouphènes par une stimulation par ultra-sons de l’ensemble des voies auditives.

Pour en savoir plus :

www.franceacouphenes.org