Le guide de votre bien-être à domicile

Acouphène

Actualités

Acouphène : l’insomnie aggrave les symptômes

Selon une étude américaine, les personnes insomniaques seraient plus sujettes aux acouphènes et que ces dernières s’intensifient selon le degré d’insomnie. Pour le comprendre, 117 patients ont été observés. Ces patients sont tous traités pour insomnie ou pour des acouphènes. Le degré d’insomnie et le niveau des acouphènes ont été mesurés à l’hôpital Henry Ford de Détroit. Le résultat de l’étude montre que les patients insomniaques est plus exposés aux acouphènes et que les symptômes s’aggravent avec le manque de sommeil. Même si les causes physiologiques exactes des acouphènes ne sont pas encore très précises, actuellement, il est scientifiquement prouvé que les acouphènes sont causées par l’accumulation de cérumen, les sinusites, l’hypertension, l’exposition aux fréquences sonores élevées et l’insomnie.

Pour le Dr Yaremchuk, initiateur de l’étude, le traitement des patients qui souffrent d’acouphènes reste difficile car un patient qui présente des acouphènes chroniques peut être atteint de dépression, sujet à l’anxiété ou à une détresse émotionnelle auto-déclarée. Pour ces patients, retrouver le sommeil est une priorité. Par ailleurs, le score de sévérité de réaction aux acouphènes obtenu grâce à la technologie TRQ, et notamment les résultats émotionnels, serait annonciateur de l’ampleur des troubles du sommeil et permettrait d’identifier les patients qui présentent de problème d’acouphènes et qui sont insomniaques. Traiter l’insomnie revient alors à traiter les acouphènes car la sévérité des symptômes des acouphènes est réduite au fur et à mesure que le patient retrouve le bon rythme de sommeil. Les chercheurs se penchent alors sur cette voie pour trouver un traitement adapté pour régler de façon permanente les problèmes d’acouphènes