Le guide de votre bien-être à domicile

Acouphène

L’électrothérapie pour faire « taire » les acouphènes

oreille

© Piotr Marcinski - Fotolia.com

L’utilisation de fréquences électriques au niveau de l’oreille interne aide les personnes atteintes d’acouphènes à mieux vivre, par l’atténuation, voire la disparition, de ces bruits insupportables.
  1. La technique basse fréquence
  2. Pour qui ?
  3. Stimulation du cortex cérébral

Les acouphènes sont des sons « fantômes » perçus dans les oreilles et difficilement supportables par la personne touchée. Les causes principales des acouphènes sont, dans plus de 90 % des cas, l'exposition à des bruits intenses (concert, baladeur musical, détonations) ou continuels (outils bruyants au travail).

Ces causes ont pour conséquence une atteinte de la fonction auditive de l’oreille interne et des voies auditives centrales. La stimulation par ultrasons réduit significativement la douleur des acouphènes, car on peut parler de vraie douleur, autant physique que psychique, en améliorant le fonctionnement du système auditif.

La technique basse fréquence

Basée sur la neurostimulation, le traitement consiste à donner des impulsions électriques à basse fréquence par la pose d’électrodes ou d’une sonde selon le cas :

    voies auditives externes (stimulation cutanée) oreille moyenne ou interne (stimulation promontoire ou implant cochléaire) noyau de la cochlée, relais des voies auditives centrales (implants cérébraux)
La diffusion d’ultra-sons au niveau du système auditif va produire des endorphines, ce sont des hormones qui ont le pouvoir d'atténuer la douleur et de diminuer les tensions nerveuses afin d’améliorer la perception auditive centrale.

Les séances d’électrothérapie sont quotidiennes avec 1 journée de repos et durent environ 10 à 30 minutes. L’acouphènique ressent une amélioration certaine après une période de 12 à 15 jours.

Pour qui ?

Selon l’origine des acouphènes décrits par un bilan ORL et neuroradiologique très complet, le médecin ORL décidera d’une électro-thérapeutique localisée ou corticale. L’électrothérapie est conseillée sur des malades atteints d’acouphènes permanents, d’intensité sévère (échelle analogique : 6 à 10), depuis plus d’un an, d’origine périphérique et qui ont résisté aux autres traitements.

Stimulation du cortex cérébral

Selon les différentes analyses et recherches scientifiques, l’efficacité de l’électrothérapie augmente lorsque les parties des voies auditives supérieures sont stimulées.

Ce sont des stimulations trans-crâniennes répétitives qui s’effectuent à la surface du cerveau sur la dure-mère. Sous anesthésie générale, les électrodes au nombre de deux sont placées au niveau du cortex en regard des aires auditives. Le suivi médical est important pour définir l’amélioration des acouphènes et le bien-être du malade.

Pour en savoir plus :

www.franceacouphenes.org