Le guide de votre bien-être à domicile

Acouphène

Prévenir les acouphènes

oreille

© Piotr Marcinski - Fotolia.com

Éviter la survenue des acouphènes ou les réduire passe par une protection de son système auditif face aux environnements trop bruyants et par une bonne hygiène de vie.
  1. Protéger ses oreilles du bruit
  2. Faites du sport
  3. Manger équilibré et sans abus
  4. Gérer son stress
  5. Attention à certains médicaments

Les acouphènes touchent de plus en plus de monde et même des personnes très jeunes. L’acouphène n’est pas un état pathologique en soi, mais il est la révélation d’un problème de santé. C’est en suivant une bonne hygiène de vie dès son plus jeune âge que l’on pourra prévenir ou guérir ces sons « fantômes ». Plusieurs solutions existent pour prévenir ou éliminer les acouphènes. Suivez le guide en 5 points.

Protéger ses oreilles du bruit

Comme les cellules nerveuses, les cellules auditives sont fragiles et ne se reconstituent plus après avoir subi une détérioration. La vibration sonore se transmet à l’oreille interne grâce aux cils vibratiles qui lors du passage du bruit se contractent. Trop de décibels (mesure de l’intensité du bruit dB) finissent par provoquer une destruction programmée des cellules auditives et des cils vibratiles et sont à l’origine d’acouphènes.

Selon une étude de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), une exposition à + de 70 dB n’entraine pas de déficience auditive, mais un niveau sonore de 85 dB pendant plusieurs heures devient très dangereux pour l’ouïe. Utilisez des bouchons d’oreilles avec filtre ou en mousse ou un casque anti-bruit si vous travaillez dans un univers bruyant.

Faites du sport

Les pathologies vasculaires et circulatoires comme l’artériosclérose et l’hypertension peuvent être à l’origine des acouphènes. Faire de l’exercice prévient favorablement leurs effets.

Manger équilibré et sans abus

Certains aliments ingérés en trop grande quantité comme le sel, le sucre et les graisses ou certains allergènes alimentaires favorisent la venue des acouphènes. Privilégier la prise oméga 3 et 6 et la vitamine D contenus dans le poisson (thon, sardine, ½ufs…), la vitamine A (amandes, carottes…) et la vitamine E que contiennent les céréales (germe de blé, soja…) tout en limitant les excitants comme le café, le thé, l’alcool et la cigarette.

Gérer son stress

Ce sont les conséquences du stress qui sont souvent à l’origine des acouphènes comme les troubles vasculaires et respiratoires, l’anxiété, l’affaiblissement du système immunitaire et de l’état mental.

Attention à certains médicaments

A haute dose et de manière prolongée, certains médicaments peuvent provoquer par leur toxicité des acouphènes comme l’aspirine, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ibuprofène, Advil), la quinine, traitement du paludisme ainsi que certains diurétiques et antibiotiques.